Les 88 constellations du ciel - Découvrir, apprendre, se former...

V 7
Aller au contenu

Menu principal :

Les 88 constellations du ciel

        Observer... > Dans le ciel > Découvrir

LES 88 CONSTELLATIONS




AIGLE
Nom latin : Aquila
Les peuples les plus anciens reconnaissaient déjà la forme d'un aigle déployant ses ailes dans cette constellation. Pour les Grecs, il s'agissait de la forme revêtue par Zeus pour kidnapper le jeune Ganymède vers l'Olympe afin que celui-ci devienne l'échanson des dieux. D'autres versions sous-entendent que ce sont des pulsions moins nobles qui ont poussé le roi des dieux à enlever le jeune éphèbe. L'aigle, de par sa majesté et sa prestance, devint un symbole évident du charisme du maître des cieux.
Les étoiles :
a : Altaïr, raccourci de son nom original Al Nasr Al Tair - "l'aigle volant" en arabe.
b : Alshain
g : Tarazed
d : Denebokab, "la queue de l'oiseau" en arabe.



ANDROMEDE
Nom latin : Andromeda
Andromède était la fille de Céphée, roi d'Ethiopie et époux de la reine Cassiopée. Cette dernière s'était vantée de la beauté de sa fille, arguant que celle-ci était bien plus resplendissante que toutes les nymphes de l'océan, y compris Amphitrite, la susceptible épouse du dieu Poséidon. Celui-ci rentra dans une rage telle qu'il exigea que la belle Andromède soit sacrifiée à un monstre marin, sous peine d'engloutir le royaume de Céphée. Elle fut donc enchaînée à un rocher, mise en pâture pour sauver son peuple.
Les étoiles :
a : Al Surrat Al Faras, "le nombril du cheval" en arabe. Ce nom fait référence à la position de l'étoile lorsqu'elle est rattachée à la constellation voisine de Pégase.
b : Mirach, "le ceinturon" en arabe.
g : Almach
M31 : pôle d'attraction de la constellation, il s'agit de la galaxie spirale la plus proche de la Terre (2,1 millions d'années), l'objet le plus lointain visible à l'œil nu. Elle revêt de belles teintes rosées et violacées, observables avec une simple paire de jumelles.



AUTEL
Nom latin : Ara
Très anciennement, cette constellation était rattachée à celle du Centaure. Puis les Grecs y virent l'autel sur lequel Zeus et les autres dieux prêtèrent serment de bravoure et de solidarité avant la Gigantomachie - guerre contre les Géants. Les Hébreux pensaient plutôt qu'il s'agissait de l'autel où Abraham s'apprêtait à sacrifier son fils, ou encore le Temple de Salomon.



BALANCE
Nom latin : Libra
L'une des douze constellations du zodiaque, c'est aussi l'une des moins spectaculaires. A l'origine, cette constellation n'existait pas et figurait les pinces du Scorpion voisin. Mais il y a un peu plus de 2000 ans, lorsque le zodiaque fut définitivement établi, le point d'équinoxe d'automne se trouvait dans cette région du ciel ; les jours et les nuits étaient alors de durées égales. La constellation fut donc baptisée du nom de l'instrument de mesure le plus juste, attribut entre autres des empereurs Alexandre le Grand et Jules César. On dit parfois que c'est le compagnon de la Vierge.
Les étoiles :
a : Zuben El Jenubi, "la pince du Sud" en arabe. Référence à l'ancienne forme revêtue par la constellation.
b : Zuben El Shemali, "la pince du Nord" en arabe.



BALEINE
Nom latin : Cetus
Il s'agit du monstre venu dévorer Andromède. La représentation spécifique par une baleine et non plus par un quelconque monstre marin date du Moyen-âge. Les Babyloniens y voyaient le grand serpent Tiamat.
Les étoiles :
a : Menkar, "le nez" en arabe.
b : Deneb Kaitos, "la queue..." en arabe, "...de la baleine" en grec.
g : Kaffaljidhma, "la tête de la baleine" en arabe.
o : Mira, "la merveilleuse" en latin - même racine que le mot "miracle".



BELIER
Nom latin : Aries
Dans l'Antiquité, le point gamma - point d'intersection entre l'écliptique et l'équateur céleste, marquant l'équinoxe de printemps - se situait dans cette région du ciel. La constellation doit d'ailleurs son nom à la similitude entre la lettre grecque g et les cornes du bélier, et non à une quelconque ressemblance avec cet animal. En vingt siècles, la précession des équinoxes a fait glisser ce repère céleste dans les Poissons. Les Grecs y voyaient de plus le fameux bélier ailé à la Toison d'Or envoyé par Zeus pour sauver les petits Phrixos et Helle du courroux de leur belle-mère, qui voulait les tuer. Lors du sauvetage, Helle tomba à l'eau, dans ce qui deviendra l'Hellespont. Phrixos se réfugiera en Colchide, région mystérieuse d'Asie Mineure, et sacrifiera le bélier à Zeus. La Toison d'Or sera cachée, afin que seul un héros brave et courageux puisse la conquérir. Ce sera le cas pour le héros Jason, mais à quel prix...
Les étoiles :
a : Hamal, "le bélier" en arabe.
b : Sheratan, "le signe" en arabe.
g : Mesarthim, "le ministre" en arabe.
d : Botein, "le ventre" en arabe.



BOUSSOLE
Nom latin : Pyxis
La constellation faisait autrefois partie de la défunte constellation du Navire Argo - vaisseau qui servit à l'expédition des Argonautes à la recherche de la Toison d'Or -, constellation qui regroupait les actuelles Boussole, Carène, Voiles et Poupe. C'est Lacaille qui démantela le Navire Argo. La Boussole ne ressemble pas du tout à une boussole mais plutôt à une simple barre de fer.



BOUVIER
Nom latin : Bootes
Le Bouvier était dans la mythologie grecque l'inventeur de la charrue. Les Hébreux y voyaient un chien aboyant, les Arabes le gardien d'un troupeau de chameaux...On le voit maintenant comme le gardien des deux Ourses. Cette constellation est mentionnée dans l'Odyssée d'Homère !
Les étoiles :
a : Arcturus, "la queue de l'Ourse" en grec
b : Nekkar
g : Seginus
e : Izar, "la ceinture" en arabe.



BURIN
Nom latin : Caelum
Constellation sans intérêt inventée par Lacaille, sensée représentée les instruments nécessaires à l'art du Sculpteur.



CAMELEON
Nom latin : Chameleon
Une des constellations inventées par Bayer en 1603. Le Caméléon est souvent représenté prêt à gober la Mouche, très proche voisine.



CANCER
Nom latin : Cancer
Bien qu'elle soit encadrée par les majestueuses constellations du Taureau, d'Orion, des Gémeaux et du Lion, la constellation du Cancer n'en partage pas les splendeurs. Il y a 2000 ans, le Soleil y atteignait son solstice d'été avant de se remettre à décliner. C'est sans doute pour cette raison que les Chaldéens, par analogie avec la démarche à reculons du crabe, l'assimilèrent les premiers à ce crustacé. Les égyptiens y voyaient plutôt le scarabée de Khepri, dieu du soleil levant, et les Chinois le refuge des âmes, représenté par son amas d'étoiles M44. Pour les Grecs, il s'agissait de l'animal envoyé par Héra pour gêner Héraklès lors de l'exécution de son deuxième travail : terrasser l'Hydre de Lerne. Ayant échoué, Héra le punit en le plaçant dans les cieux sans aucune étoile brillante.
Les étoiles :
a : Acubens, "les pinces" en latin.
b : Al Tarf
g : Asellus Borealis, "l'âne du nord" en latin. Sensé représenté Silène chevauchant un âne.
d : Asellus Australis, "l'âne du sud" en latin. Sensé représenté Dionysos chevauchant un âne.
M44 : ou Praesepe, "la ruche" en latin. Porte entre le monde des vivants et le monde des morts pour les Chinois.



CAPRICORNE
Nom latin : Capricornus
Il y a deux mille ans, c'est dans cette constellation que le Soleil atteignait le solstice d'hiver, avant que la précession des équinoxes ne décale ce point vers la constellation du Sagittaire. Toutefois, la constellation conserve sa valeur historique en étant toujours associée au tropique austral. Une version primitive voyait dans le dessin formé par les étoiles le dieu Pan - bouquetin humanoïde protecteur de la Nature - qui sauta dans le Nil afin d'échapper au cruel et sanguinaire Typhon lors de la Gigantomachie ; le bas de son corps se changea ainsi en poisson. Une version plus tardive associait le Capricorne à la chèvre Amalthée, la nourricière de Zeus et dont la corne brisée par le fougueux futur roi des dieux devint la Corne d'Abondance. Les Chinois pensaient que la sortie du tunnel entre les mondes des vivants et des morts se situait dans cette constellation, aux antipodes du Cancer.
Les étoiles :
a : Giedi, "la chèvre" en arabe.
b : Dabih, "les abatteurs" en arabe. Référence aux sacrifices que réalisaient les Arabes lors du lever héliaque du Capricorne.
g : Nashira, "qui apporte de bonnes nouvelles" en arabe.
d : Deneb Al Giedi, "la queue de la chèvre" en arabe.



CARENE
Nom latin : Carina
C'est la partie principale de ce qui fut le Navire Argo, vaisseau qui mena Jason et son équipage à la conquête de la Toison d'Or. Créée par Lacaille.
Les étoiles :
a : Canopus. Hommage au pilote du roi Ménélas dans l'Iliade. En raison de son éclat - deuxième étoile la plus brillante du ciel - et de sa position en dehors du plan de l'orbite terrestre, elle est souvent utilisée pour le guidage des sondes spatiales.
b : Miaplacidus



CASSIOPEE
Nom latin : Cassiopeia
Sa forme caractéristique en W ou en M, suivant la saison, en font une des constellations les plus facilement repérables du ciel. Cette disposition lui vaut d'ailleurs parfois le surnom de Trône de la Reine. Cassiopée était la reine d'Ethiopie qui se vanta de la beauté de sa fille Andromède et qui dut sacrifier sa fille pour cet accès d'orgueil.
Les étoiles :
a : Shedar, "la poitrine" en arabe.
b : Caff, "la main" en arabe.
g : Sih
d : Ruchbah



CENTAURE
Nom latin : Centaurus
Constellation très ancienne, elle représente un être mi-homme mi-cheval, descendant du terrible Ixion, condamné au supplice de la roue dans le Tartare pour avoir tenté d'abuser d'Héra. Il pourrait s'agir de Chiron, même si beaucoup le voient plutôt dans le Sagittaire, qui tente d'attraper le Loup.
Les étoiles :
a : Rigel Kentaurus, "le pied du centaure" en arabe et latin.
b : Agena, "le genou" en latin.



CEPHEE
Nom latin : Cepheus
Dans la mythologie grecque, Céphée était l'époux de Cassiopée et le père d'Andromède. Ces trois personnages se retrouvent dans la même région du ciel. En raison de la précession des équinoxes, le rôle d'étoile polaire a échu à des étoiles de cette constellation il y a plus de 20 000 ans !
Les étoiles :
a : Alderamin, "le bras droit" en arabe.
b : Alfirk, "le troupeau" en arabe.
g : Errai, "le berger" en arabe.
Nébuleuse de la Trompe d'éléphant



CHEVELURE DE BERENICE
Nom latin : Coma Berenices
Bérénice II était reine d'Egypte vers l'an 230 avant notre ère. Elle avait promis aux dieux de sacrifier sa magnifique chevelure si son époux Ptolémée III revenait vivant et vainqueur de la guerre qu'il livrait au roi de Syrie. Son vœu fut exaucé et elle fit donc offrande ses nattes dorées au temple d'Aphrodite. Malheureusement, le précieux présent disparut durant la nuit ! Afin de calmer l'ire du roi devant ce larcin, l'astronome Konon de Samos déclara que le scalp avait été transformé en constellation par les dieux...Pour l'anecdote, le Lion dut sacrifier sa touffe de poils au bout de la queue pour former cette nouvelle constellation !



CHIENS DE CHASSE
Nom latin : Canes Venaciti
Les anciens Arabes avaient projeté dans cette région du ciel une horde de chiens pourchassant l'Ourse, reprenant la tradition grecque qui y voyaient la meute accompagnant le chasseur Orion. En 1660, l'astronome polonais Hevelius s'en inspira pour y placer deux lévriers dans la même posture, tenus en laisse par le Bouvier.
Les étoiles :
a : Asterion, "l'étoilé" en latin. Surnommée Cor Caroli, "le cœur de Charles" par Edmund Halley, en l'honneur de Charles II d'Angleterre.
b : Chiara, "la joie" en latin.



COCHER
Nom latin : Auriga
Cette constellation immortalise le roi d'Athènes Erichtonios, considéré comme l'inventeur du char à 2 roues appelé aurige. Des civilisations plus pastorales y avaient fixé de plus une chèvre et ses chevreaux. D'autres interprétations font référence à un cocher marin : rien de moins que le terrible Poséidon !
Les étoiles :
a : Capella, "la chèvre" en latin. Elle représenterait la chèvre Amalthée qui fut la nourrice du petit Zeus.
b : Menkalinan, "qui tient les rênes" en arabe.



COLOMBE
Nom latin : Columba
Constellation créée sous l'impulsion de Royer, sur une idée de Barstsch - le gendre de Képler -, elle consacre la colombe que Noé envoya depuis son arche pour retrouver la terre ferme et qui revint avec un rameau d'olivier. Animal emblème de la paix, la colombe était l'un des attributs d'Aphrodite. Elle a été formée à partir d'étoiles qui appartenaient à la défunte constellation du Navire Argo.
Les étoiles :
a : Phakt
b : Wezn, "poids" en arabe.



COMPAS
Nom latin : Circinus
Constellation créée par Lacaille, elle fait allusion à l'instrument de report des distances des cartographes et des astronomes.



CORBEAU
Nom latin : Corvus
Selon la mythologie, Apollon envoya un corbeau, espèce au plumage blanc jusqu'alors, lui chercher de l'eau. Mais le volatile tomba sur un figuier aux fruits appétissants et revint très en retard pour étancher la soif de son maître. Apollon, dans un accès de rage, noircit les plumes de tous les corbeaux et plaça l'oiseau dans le ciel.
Les étoiles :
a : Alchiba, "la tente" en arabe.
g : Gienah, "l'aile" en arabe.
d : Algorab



COUPE
Nom latin : Crater
Il s'agit soit du récipient avec lequel le Corbeau provoqua la colère d'Apollon, soit le calice de Dionysos rempli de délicieux vin rouge. Une adaptation chrétienne y voyait le Saint Graal, récipient qui avait permis de recueillir le sang du Christ lors de sa crucifixion.
Les étoiles :
a : Alkes, "récipient peu profond" en grec.



COURONNE AUSTRALE
Nom latin : Corona Australis
Il s'agit de la couronne de lauriers que portaient les champions lors des Jeux Olympiques.



COURONNE BOREALE
Nom latin : Corona Borealis
Pour les Arabes, c'était l'écuelle des pauvres ; pour les Indiens d'Amérique du Nord un groupe de danseuses. Il s'agit en fait de la couronne d'Ariane, princesse de Crète qui alla jusqu'à trahir son père Minos pour aider Thésée à vaincre le Minotaure et le Labyrinthe de Dédale. Malheureusement, Thésée délaissa la pauvre jeune femme sur l'île de Naxos. Effondrée par le chagrin, elle attendrit toutefois le cœur de Dionysos qui en fit sa compagne et plaça sa couronne dans les cieux.
Les étoiles :
a : Gemma, "la pierre précieuse" en latin. Appelée Alphecca en arabe.
b : Nusakan



CROIX DU SUD
Nom latin : Crux
Baptisée ainsi au 16ème siècle en raison de sa forme caractéristique, elle pointe vers le pôle Sud céleste. Elle est désignée comme la contrepartie de la Croix du Nord, ancien nom de la constellation du Cygne. On la retrouve sur le drapeau australien.
Les étoiles :
a : Acrux
b : Becrux
g : Gacrux



CYGNE
Nom latin : Cygnus
Dans la mythologie, la constellation symbolise la forme incarnée par Zeus pour conquérir Léda, union dont seront issus les Gémeaux. Baptisée la Poule par les Arabes, elle conservera ce nom jusqu'à ce que la Renaissance impose la version antique du Cygne. Une interprétation chrétienne due à Schiller en 1627, la Croix de Sainte-Hélène, restera ignorée. On la retrouve également parfois sous le nom de Croix du Nord.
Les étoiles :
a : Deneb, "la queue" en arabe.
b : Albireo
g : Sadr, "la poitrine de la poule" en arabe.
e : Gienah, "l'aile" en arabe.



DAUPHIN
Nom latin : Delphinus
Les Babyloniens placèrent dans cette région du ciel la silhouette d'un porc. Pour les Grecs, il pourrait s'agir soit d'un certain Delphis qui aida Poséidon à conquérir les faveurs d'Amphitrite, soit du dauphin qui avait sauvé le poète Arion de la noyade.
Les étoiles :
a : Sualonic. Giuseppe Piazzi, découvreur de l'astéroïde Cérès, a immortalisé son fidèle assistant Nicolaus Venator en donnant aux deux principales étoiles de la constellation du Dauphin les noms inversés de ce dernier.
b : Rotanev



DORADE
Nom latin : Dorado
Dorado est le mot espagnol pour poisson-dauphin. Introduite par Bayer, elle fut appelée à une certaine époque l'Espadon.
Les étoiles :
Nébuleuse de la Tarentule



DRAGON
Nom latin : Draco
Presque toutes les mythologies ont vu dans cette constellation l'un des monstres gardiens de trésor présent dans l'imaginaire collectif de presque tous les peuples de la Terre. Bien que possédant peu d'étoiles visibles à l'œil nu, le Dragon est l'une des constellations les plus étendues et serpente au milieu d'autres constellations pour s'enrouler autour du pôle Nord céleste.
Les étoiles :
a : Thuban, "le dragon" en arabe. C'était l'étoile polaire au temps de la construction des pyramides, ce qui explique son culte par les égyptiens (Les galeries des pyramides pointaient dans sa direction).
b : Rastaban, "la tête du dragon" en arabe.
g : Eltamin, "la crête" en arabe.



ECU
Nom latin : Scutum
Hevelius célébra la victoire de son monarque Jean Sobieski III (Jan en polonais), roi de Pologne qui vainquit les Turcs marchant sur Vienne le 12 septembre 1683 sous le commandement de Kara Mustapha, en plaçant son blason dans les cieux.



ERIDAN
Nom latin : Eridanus
Cette constellation représente le fleuve mythique dans lequel s'est noyé Phaéton, intrépide fils du dieu-soleil Hélios, qui croyait pouvoir dompter le char solaire de son père. Les égyptiens y voyaient le Nil ; d'autres plutôt le Pô, l'Euphrate ou encore la rivière Océan qui entourait la Terre pour Homère.
Les étoiles :
a : Achernar, "l'embouchure de la rivière" en arabe.
b : Cursa, "le marchepied (d'Orion)" en arabe.
g : Zurak, "le bateau" en arabe.
d : Rana



FLECHE
Nom latin : Sagitta
Les Grecs y voyaient la flèche envoyée par Apollon pour exterminer les Cyclopes, forgerons créateurs du foudre de Zeus qui assassina Asklépios. Pour d'autres, il s'agit de la flèche d'Héraklès qui tua l'aigle envoyé par Zeus pour torturer Prométhée en lui mangeant le foie chaque jour. Les plus romantiques y voyaient plutôt la flèche amoureuse de Cupidon...
Les étoiles :
a : Al Sham, "la flèche" en arabe.



FOURNEAU
Nom latin : Fornax
Le nom original de cette constellation créée par Lacaille était le Fourneau Chimique, en hommage à l'appareil utilisé par les sculpteurs pour solidifier leurs œuvres.



GEMEAUX
Nom latin : Gemini
Plusieurs mythologies ont vu un couple dans cette constellation : Adam et Eve, Romulus et Remus, des divinités hindoues ou japonaises...C'est en effet la seule constellation à posséder deux étoiles brillantes rapprochées identiques. Pour les Grecs, il s'agissait des Dioscures, Castor et Pollux, fils de Zeus et de Léda, tous deux membres de l'expédition des Argonautes : Castor était en effet champion de course et Pollux, champion de boxe.
Les étoiles :
a : Castor, "le castor" en grec.
b : Pollux, "qui boit du bon vin" en grec.
g : Alhena, "la marque" en arabe.
d : Wasat, "le centre" en arabe.
e : Mebsuta
Nébuleuse du Clown.



GIRAFE
Nom latin : Camelopardalis
L'une des rares constellations de l'hémisphère nord dont l'origine ne se perd pas dans la nuit des temps. Elle fut créée par Jacob Bartsch, gendre du fameux astronome danois Johannes Kepler, pour combler une région du ciel pauvre en étoiles brillantes. Elle faillit d'ailleurs s'appeler le Chameau.



GRAND CHIEN
Nom latin : Canis Major
C'était l'un des chiens qui accompagnaient le chasseur Orion lors de ses expéditions en forêt. Le lever héliaque de cette constellation coïncidait pour les Anciens avec l'arrivée des grandes chaleurs et des crues du Nil, ce qui donna naissance au mot canicule, du latin Canis "le chien".
Les étoiles :
a : Sirius, "l'ardent" en grec. L'étoile la plus brillante du ciel, la sixième la plus proche de nous. Elle revêtait une importance capitale dans l'Egypte antique car son lever héliaque annonçait les crues du Nil.
b : Mirzam, "l'annonciateur" en arabe.
g : Muliphen
d : Wezen, "poids" en arabe.
e : Adhara, "les vierges" en arabe.
z : Furud, "l'unique brillante" en arabe.



GRANDE OURSE
Nom latin : Ursa Major
Elle fait partie des constellations les plus célèbres et les plus anciennement connues. Bien qu'elle s'étende très au-delà du simple groupement de sept étoiles formant le Grand Chariot, elle est souvent confondue avec cet astérisme. Pour les égyptiens, c'était le taureau Apis ; pour les Arabes, 3 pleureuses derrière un cercueil ; pour les Indiens d'Amérique du Nord, un grizzli poursuivi par 3 chasseurs dont l'un tient une marmite et pour les Romains, sept bœufs labourant le ciel autour de la Polaire. Ce déplacement lent autour du pôle Nord céleste valut à la constellation le surnom d'Helikê, " la spirale", par les Grecs. A noter que ours se dit arktos en grec, mot qui donna le nom arctique ! Mythologiquement parlant, la constellation rend hommage à Callisto, jeune femme avec laquelle Zeus, séduit par les charmes, eut un fils, Arcas. Héra, folle de jalousie, transforma la femme en ourse. Des années plus tard, lors d'une partie de chasse, Arcas se retrouve devant sa mère qu'il ne reconnaît pas, prêt à la transpercer de son javelot. Afin de la sauver, Zeus, la transposa en constellation de la Grande Ourse. Par la suite, son fils vint la rejoindre sous la forme de la Petite Ourse. Offensée par le privilège accordé à sa rivale, Héra demandant à Argos, le Bouvier selon certaines versions, de veiller à ce que les ourses ne disparaissent jamais à l'horizon.
Les étoiles :
a : Dubbhe, raccourci de l'arabe Httahr Al Dubb Akbar, "le dos du grand ours".
b : Merak, "le flanc" en arabe.
g : Phekdad, "la cuisse" en arabe.
d : Megrez, "la racine de la queue" en arabe.
e : Alioth,"l'épaisse" en arabe.
z : Mizar, "la ceinture" en arabe. On l'associe souvent à Alcor, considérée comme son étoile double...mais il ne s4agit là que d'un effet d'optique depuis la Terre !
h : Benetnash ou Alkaïd, raccourcis de son nom complet Al Ka'Id Banat Al 'At Na'ash, "le gouverneur des jeunes filles qui pleurent" en arabe.



GRUE
Nom latin : Grus
Constellation introduite par Bayer, la grue symbolisait dans l'Egypte ancienne l'observation des étoiles.
Les étoiles :
a : Al Nair, "la brillante" en arabe.



HERCULE
Nom latin : Hercules
Elle représente le héros grec Héraklès, fils de Zeus rendu célèbre par ses 12 travaux :
- le lion de Némée,
- l'hydre de Lerne,
- le sanglier d'Erymanthe,
- la biche de Cérynie,
- les oiseaux du lac Stymphale,
- le taureau de Crète,
- les écuries d'Augias,
- les juments carnivores de Diomède,
- la ceinture de la reine des Amazones,
- le troupeau de bœufs du géant à 3 corps Géryon,
- les pommes d'or du jardin des Hespérides,
- le Cerbère.
Selon la légende, il aurait créé la Voie Lactée en tétant trop avidement Héra alors qu'il était encore bébé. Les Babyloniens voyaient dans la constellation leur héros Gilgamesh, les Phéniciens leur dieu de la mer Melkarth. Les Arabes y voyaient un homme à genoux muni d'une massue, figure sous laquelle elle est encore représentée de nos jours.
Les étoiles :
a : Ras Algethi, "la tête de l'homme à genoux" en arabe.
b : Kornephoros, "qui tient une massue" en grec.
l : Maasym, "le poignet" en arabe.



HORLOGE
Nom latin : Horologium
Instrument à mesurer le temps immortalisé par Lacaille, inspiré par les anciennes constellations du Cadran Solaire et du Quadrant Mural.



HYDRE FEMELLE
Nom latin : Hydra
La constellation incarne le serpent mythique à 7, 9 voire 1000 têtes selon les versions, têtes qui repoussaient lorsqu'on les coupait sauf une qui était immortelle. C'est la constellation la plus étendue du ciel mais ne présente aucune étoile très brillante. Pour les Babyloniens, il s'agissait déjà du terrible dragon Tiamat, qui représentait les eaux originelles.
Les étoiles :
a : Alphard, "la solitaire" en arabe.



HYDRE MâLE
Nom latin : Hydrus
Constellation créée par Bayer afin de combler un vide dans le ciel austral, elle est la contrepartie de l'Hydre Femelle mais ne représente qu'un simple serpent de mer.



INDIEN
Nom latin : Indus
Introduite par Bayer, la constellation représente à l'origine un quetzal, oiseau au plumage multicolore d'Amérique Centrale. Certains y voient désormais un tomahawk !



LEZARD
Nom latin : Lacerta
Petite constellation imaginée par Hevelius à la fin du 17ème siècle, elle occupe la place autrefois attribuée au Sceptre dans la Main de Justice, hommage de Royer envers le Roi-Soleil Louis XIV. Hevelius utilisait le nom de Stellio pour la désigner, nom d'une salamandre aquatique de Méditerranée arborant une tache blanche en forme d'étoile sur le dos. Les Chinois y voyaient plutôt un serpent volant.



LICORNE
Nom latin : Monoceros
Elle fut créée par Jacob Bartsch, inspirée par cette icône de la virginité et de la perfection qu'étaient ses juments pourvues d'une corne aux vertus magiques sur le front. Il semble bien que cette imagerie fut introduite en Europe par le biais des légendes arabes. La constellation ne contient pas d'étoiles très lumineuses et est très difficile à repérer sur fond de Voie Lactée.
Les étoiles :
Nébuleuse de l'Arbre de Noël



LIEVRE
Nom latin : Lepus
Proie du chasseur Orion, le Lièvre est aussi poursuivi par le Grand Chien et le Petit Chien. Les Arabes y voyaient quatre chameaux, les égyptiens la Barque d'Osiris.
Les étoiles :
a : Arneb, "le lapin" en arabe.
b : Nihal, "les chameaux qui boivent" en arabe.



LION
Nom latin : Leo
C'est l'une des constellations les plus anciennes et les plus connues. Déjà les Babyloniens, les Hébreux et les Perses l'associaient à cet animal à la crinière flamboyante typiquement solaire. Elle représentait pour les Grecs le lion de Némée, monstre contre lequel toute arme s'émoussait sur la peau invulnérable. Héraklès le vainquit en l'étouffant et le dépeça afin de se confectionner une armure qu'aucune arme ne pouvait atteindre. Les Chinois y voyaient un cheval et les égyptiens une faucille, rappel de la moisson des blés promise par l'été.
Les étoiles :
a : Regulus, "le petit roi" en latin.
b : Denebola, "la queue du lion" en arabe.
g : Algieba, "la crinière" en arabe.
d : Zosma, "la ceinture" en arabe.
z : Adhafera
q : Coxa, "la hanche" en latin.
l : Altert
m : Rasales, "les sourcils" en latin.



LOUP
Nom latin : Lupus
Cette région du ciel fut toujours symbolisée par un animal sauvage et nuisible; les Grecs y virent le terrible roi Lycaon, transformé en loup par Zeus pour avoir osé servir de la chair humaine à l'un de ses banquets. Les Arabes y voyaient plutôt une panthère ou un léopard.



LYNX
Nom latin : Lynx
Pauvre en étoiles, cette constellation fut imaginée par Hevelius vers 1660 pour combler un vide dans cette région. Il a écrit à ce propos : "Il n'y a là que de petites étoiles et il faut avoir des yeux de lynx pour les distinguer. (...) Le ciel est trop vide par là pour qu'on laisse ce vide sans le remplir."



LYRE
Nom latin : Lyra
L'instrument de musique de l'enchanteur Orphée, musicien qui était allé jusqu'à émouvoir Hadès pour récupérer sa douce Eurydice au royaume des morts, est une petite constellation enchâssée entre Hercule et le Cygne. Appelée la Carapace de la Tortue par les Arabes ou l'Aigle aux Ailes Fermées par les Anciens de l'Inde, elle fait référence à cette création d'Hermès, qui tendit des boyaux de bœuf sur une carapace de tortue, pour se concilier les bonnes grâces d'Apollon, à qui il venait de voler le troupeau de bœufs sacrés.
Les étoiles :
a : Vega, "l'aigle" en arabe.
b : Sheliak, "la tortue" en arabe.
g : Sulaphat, "la tortue" en arabe. (synonyme)
Nébuleuse de l'Anneau



MACHINE PNEUMATIQUE
Nom latin : Antlia
Lacaille rendit hommage au physicien Robert Boyle, qui inventa une machine à faire le vide pour étudier le comportement des gaz.



MICROSCOPE
Nom latin : Microscopium
Constellation de Lacaille, destinée à commémorer l'exploration de l'infiniment petit.



MOUCHE
Nom latin : Musca
Pour Bayer, il s'agissait d'une Abeille. Lacaille la rebaptisa Mouche Australe, en contrepartie de la Mouche Boréale, constellation aujourd'hui disparue située au-dessus du Bélier et qui représentait également une Abeille à l'origine. Depuis il n'y a plus qu'un insecte dans le ciel.



OCTANT
Nom latin : Octans
Constellation crée par Lacaille en mémoire de l'invention de John Hadley : un appareil de mesure des angles, particulièrement utile en navigation et en astronomie. Son arc gradué correspond à 1/8ème de cercle. Comme les miroirs de l'instrument doublent les angles mesurés, il peut déterminer un angle maximal de 90°. Le pôle Sud céleste se trouve dans cette constellation mais il n'y a aucune étoile brillante pour le signaler.



OISEAU DE PARADIS
Nom latin : Apus
Invention poétique de Bayer, la constellation désigne un oiseau à longues pattes d'Amérique Centrale et au plumage chatoyant.



ORION
Nom latin : Orion
La constellation est restée LE monument incontournable du ciel d'hiver, et ce malgré la volonté de Jules Schiller de lui substituer un Saint Joseph au 18ème siècle. Dans la mythologie grecque, Orion était un redoutable chasseur suréquipé (une massue, une épée, un bouclier,...) qui commit l'imprudence de tenter d'abuser d'Artémis. Un Scorpion fut envoyé par les dieux pour le piquer à mort ; depuis ils se tiennent aux antipodes l'un de l'autre du ciel. Les égyptiens y voyaient une représentation d'Osiris.
Les étoiles :
a : Betelgeuse, "l'épaule de celui qui est au centre" en arabe.
b : Rigel, "la jambe" en arabe.
g : Bellatrix, "l'épaule gauche" en grec.
d : Mintaka
e : Alnilam, "le collier de perles" en arabe.
z : Alnitak, "le ceinturon" en arabe.
k : Saiph, "l'épée" en arabe.
M42 : Grande Nébuleuse d'Orion



PAON
Nom latin : Pavo
Petite constellation introduite par Bayer, elle fait référence à l'oiseau doté de la plus belle parure du monde animal. Dans la mythologie grecque, Argos était le gardien aux 100 yeux fidèle d'Héra, chargé d'espionner les escapades amoureuses de Zeus. Sauvagement assassiné par Hermès, Héra récupéra ses yeux et les plaça sur la queue d'un oiseau qui lui serait désormais consacré : le paon.



PEGASE
Nom latin : Pegasus
On voyait un cheval ailé dans ce groupe d'étoiles bien avant la période classique de la Grèce antique. D'après la mythologie, Pégase est né du sang de la Méduse décapitée par Persée. D'une ruade, il engendra la fontaine Hippocrène sur la montagne Hélicon, le refuge des Muses. Depuis, il est le protecteur des poètes. C'est ce destrier que chevaucha Persée pour sauver Andromède, mais également Bellérophon pour tenter d'atteindre la cime de l'Olympe. Devant tant d'audace de la part d'un simple mortel, Zeus envoya un taon piquer l'arrière-train de Pégase, si bien que notre pauvre Bellérophon fut précipité violemment sur terre et en mourut. Seule la moitié antérieure de Pégase est habituellement représentée par la constellation.
Les étoiles :
a : Markab, "la selle" en arabe.
b : Scheat, "l'épaule du cheval" en arabe.
g : Algenib, "le flanc" en arabe.
e : Enif, "le nez" en arabe.
z : Homam, "l'étoile chanceuse" en arabe.
h : Matar, "la pluie heureuse" en arabe.



PEINTRE
Nom latin : Pictor
A l'origine, cette constellation créée par Lacaille s'appelait le Chevalet du Peintre, en hommage à tous les artistes qui ont excellé dans cet art difficile et contraignant qu'est la peinture.



PERSEE
Nom latin : Perseus
Dans la mythologie, Persée épousa Andromède après l'avoir délivrée du terrible monstre marin - la Baleine - que lui avait dépêché Poséidon. Mais lors de leur union, Phinée, l'oncle d'Andromède à qui elle était promise depuis la naissance, vint semer le trouble et réclamer son dû. Céphée avait beau arguer que Phinée n'avait pas bougé le petit doigt pour sauver Andromède de son sort, la guerre civile couvait dans son royaume. C'est alors qu'intervint Persée et pétrifia le trouble-fête grâce à la tête de Méduse.
Les étoiles :
a : Mirfak, "le coude" en arabe.
b : Algol, "le démon" en arabe. C'est une étoile a la réputation sulfureuse ; en effet, c'est une binaire à éclipses. Son éclat est donc variable lorsqu'elle est vue depuis la Terre ; on pensait que c'était là le signe de puissances occultes négatives. L'astronome amateur John Goodricke, sourd et muet de naissance, fut le premier à interpréter scientifiquement et correctement cette variabilité ; mais la réputation de l'étoile est indéfectible car il mourut à l'âge de 22 ans !
x : Menkib, "la cheville" en arabe.



PETIT CHEVAL
Nom latin : Equuleus
Déjà connue dans l'Antiquité, son nom est mentionné pour la première fois par Hipparque. Aucun mythe particulier ne lui est rattaché, si ce n'est Celeris/Aréion, destrier né en même temps que Pégase ou de l'union entre Poséidon et Déméter selon les versions.
Les étoiles :
a : Kitalpha



PETIT CHIEN
Nom latin : Canis Minor
Le deuxième chien du chasseur Orion était représenté sur les anciennes cartes arabes par un arbre ! Pour d'autres, il s'agissait de Moera, fidèle compagnon d'Icare, qui mourut de chagrin après la disparition de son ami. On y a également vu Cerbère, le chien gardien des Enfers, bien qu'il y ait eu une autre constellation aujourd'hui disparue qui portât ce nom. D'ailleurs, les égyptiens l'associaient à Anubis, le dieu chacal embaumeur des morts.
Les étoiles :
a : Procyon, "qui précède le chien" en grec.
b : Gomeisa



PETIT LION
Nom latin : Leo Minor
Bien que les Chinois y avaient placé deux constellations (Tigre et Petit Dragon) et les Arabes une gazelle avec son petit, cette région est restée vide de tout symbole en Occident jusqu'en 1660, date à laquelle Hevelius décida de porter au ciel l'animal emblème de la plupart des familles royales d'Europe.



PETIT RENARD
Nom latin : Vulpecula
Constellation imaginée par Hevelius, elle représentait à l'origine un Renard et une Oie. Mais l'Oie a disparu...mangée par le Renard.
Les étoiles :
a : Anser, "l'oie" en latin.
M27 : Nébuleuse des Haltères



PETITE OURSE
Nom latin : Ursa Minor
Réplique miniature et inversée de sa "grande sœur", la constellation de la Petite Ourse est l'une des plus connues. La paternité de cette figure semble revenir à Thalès de Milet. Son principal et unique intérêt est de permettre le repérage du pôle Nord céleste. A cette place trônait autrefois un chien, antécédent fâcheux puisque l'Ourse se voit aujourd'hui affublée d'une queue longue et relevée.
Les étoiles :
a : Polaris
b : Kochab, contraction de Kochab al Seemali, "l'étoile du Nord" en arabe.
g : Pherkad
d : Yildun



PHENIX
Nom latin : Phoenix
Constellation introduite par Bayer, elle représente l'oiseau de feu mythique consacré au dieu Râ dans l'Egypte antique. Il symbolisait le renouveau et l'immortalité. La légende dit que l'oiseau de feu se consume sur un bûcher tous les 500 ans, pour renaître de ses cendres. Les Arabes voyaient la constellation plutôt comme une autruche.
Les étoiles :
a : Ankaa



POISSON AUSTRAL
Nom latin : Piscis Austrinus
Cette constellation représente un poisson se baignant dans le fleuve Eridan, mais son espèce n'est pas précisée...
Les étoiles :
a : Fomalhaut, "la bouche du poisson" en arabe.



POISSON VOLANT
Nom latin : Volans
Constellation introduite par Bayer, aucune mythologie ne lui est donc associée. Elle immortalise le poisson volant que découvrirent les explorateurs européens dans les eaux tropicales du Nouveau Monde. Elle a été formée à partir d'étoiles qui appartenaient à la défunte constellation du Navire Argo.



POISSONS
Nom latin : Pisces
Dès le début de l'époque mésopotamienne, on compara cette constellation de très faible éclat à des animaux aquatiques. La légende grecque rapporte qu'il s'agit d'Aphrodite et son fils éros qui se transformèrent en poissons pour échapper à la furie du monstre Typhon. Les Arabes ne voyaient qu'un seul et unique poisson dans cette constellation, comme d'ailleurs tous les peuples du Sud de la Méditerranée. La constellation abrite aujourd'hui le point vernal.
Les étoiles :
a : Alrisha, "le nœud" en arabe.



POUPE
Nom latin : Puppis
Née du démantèlement de la constellation du Navire Argo, la constellation représente donc la partie arrière du navire.
Les étoiles :
z : Naos
x : Asmidisk



REGLE
Nom latin : Norma
A l'origine, cette constellation créée par Lacaille s'appelait l'équerre et le Niveau du Menuisier : Norma e Regula. On utilisait ces outils dans l'Atelier du Sculpteur.



RETICULE
Nom latin : Reticulum
Hommage rendu par Lacaille aux astronomes. Le réticule est un disque percé d'une ouverture coupée par deux fils très fins se croisant à angle droit et qui sert à faire des visées dans une lunette. Jusqu'ici, la constellation s'appelait le Losange !



SAGITTAIRE
Nom latin : Sagittarius
On distinguait un archer dans cette constellation dès les Mésopotamiens. Pour les Grecs, il s'agit d'un centaure - habituellement Chiron - qui pointe son arc vers le Scorpion. L'archer nous donne d'ailleurs la direction du centre de notre galaxie : la Voie Lactée.
Les étoiles :
a : Rukbat, "le genou" en arabe.
b : Arkab, "le tendon" en arabe.
l : Kaus Borealis, "l'arc boréal" en grec.
d : Kaus Media, "l'arc médian" en grec.
e : Kaus Australis, "l'arc austral" en grec.
Nébuleuse de la Lagune



SCORPION
Nom latin : Scorpius
La constellation figure l'animal pour châtier Orion, qui tentait d'abuser d'Artémis. L'animal s'est vu privé de ses pinces, devenues aujourd'hui les plateaux de la Balance. C'est l'une des plus belles constellations à observer.
Les étoiles :
a : Antarès, "la rivale de Mars" en grec. Géante rouge, ce qui explique son nom, elle atteindrait l'orbite de Jupiter si on la plaçait au centre de notre Système Solaire.
b : Akrab, "le scorpion" en arabe.
d : Dschubba, "le front" en arabe.
l : Schaula, "l'aiguillon" en arabe.
u : Lesath, " le dard" en arabe.



SCULPTEUR
Nom latin : Sculptor
Ce groupe d'étoiles fut initialement baptisé l'Atelier du Sculpteur par Lacaille, en hommage à ces artistes qui pétrissent la glaise et l'argile pour créer des figures artistiques.



SERPENT
Nom latin : Serpens
C'est en 1939 que l'Union Astronomique internationale décida d'adopter un système de normalisation des contours des diverses constellations. Après avoir éliminé toutes celles qui se révélaient trop imprécises et/ou fantaisistes, il n'en resta plus que 88. Sur les cartes anciennes, cette constellation était réunie avec celle d'Ophiuchus ; et l'ensemble ainsi formé portait le nom de Serpentaire, figurant Asklépios, le fils d'Apollon et dieu de la médecine. La constellation est en fait divisée en deux : Serpens Cauda, "la queue du serpent", et Serpens Caput, "la tête du serpent". Depuis 1930, cette constellation fait partie du zodiaque astronomique, mais pas du zodiaque astrologique.
Les étoiles :
a : Unakalhai, "le cou du serpent" en arabe.
q : Alya



SERPENTAIRE
Nom latin : Ophiuchus
Cette constellation, qui a la particularité de couper en deux celle du Serpent, formait à l'origine avec cette dernière la constellation dite du Serpentaire. Elle représente Asklépios, dieu de la médecine si doué qu'on dit qu'il parvint à ressusciter les morts. Hadès, inquiet de voir sa clientèle lui échapper, intervint auprès de Zeus pour châtier le coupable. Le roi des dieux n'eut pas d'autre choix que de foudroyer Asklépios. Furieux, son père Apollon massacra les Cyclopes, divins forgerons créateurs de la foudre de Zeus. Asklépios devint le protecteur des médecins (cf. le serment d'Esculape) et son totem, le serpent, devint le caducée emblématique des professions de santé. Ophiuchus est également une des 13 constellations traversées par le plan de l'écliptique mais n'est pas considérée comme appartenant au zodiaque.
Les étoiles :
a : Ras Alhaque, "la tête du charmeur de serpent" en arabe.
b : Cebalrai, "le cœur du berger" en arabe.
h : Sabik, " la précédente" en arabe.
Nébuleuse de la Pipe



SEXTANT
Nom latin : Sextans
Place jadis occupée par le Suaire de Christ, laissons à Hevelius le soin d'expliquer sa création : "Ce n'est pas que la disposition des étoiles donne une idée de cet instrument, mais il m'a servi de l'an 1658 à 1679 pour vérifier la position des étoiles, et la méchanceté humaine l'a détruit, avec mon observatoire et tout ce que je possédais, dans les flammes d'un horrible incendie. Je l'ai donc placé là pour honorer Uranie, la muse de l'astronomie." Le sextant est un appareil de mesure des angles, décrivant 1/6ème de cercle, soit par duplication une mesure maximale de 120°.



TABLE
Nom latin : Mensa
Inventée par Lacaille, cette constellation célèbre la Montagne de la Table, située près de la ville du Cap, en Afrique du Sud, où le scientifique français réalisait ses observations.



TAUREAU
Nom latin : Taurus
La constellation représente la métamorphose utilisée par Zeus pour enlever Europe, la fille du roi de Phénicie. Il l'enleva et s'unit à elle en Crète ; il donna le nom de la jeune femme au continent ainsi exploré. Les égyptiens y voyaient le puissant dieu taurin Sérapis : il y a plus de 4000 ans, le point vernal annonçant le printemps se trouvait dans cette constellation. C'est donc logiquement un symbole de fécondité qui lui fut associé.
Les étoiles :
a : Aldebaran, "l'œil de l'animal" en arabe.
b : El Nath, "qui donne un coup de corne" en arabe.
M45 : les Pléiades : Atlas, Alcyone, Merope, Celano, Taygeta, Sterope, Electra, Maia.
Nébuleuse du Crabe



TELESCOPE
Nom latin : Telescopium
Constellation créée par Lacaille pour célébrer l'instrument fétiche des astronomes.



TOUCAN
Nom latin : Tucana
Constellation de faible éclat proposée par Bayer, le mot "toucan" provient de la langue des Tupi et signifie "gros bec" pour ces indigènes d'Amérique Centrale.



TRIANGLE
Nom latin : Triangulum
Le Triangle est l'unique rescapé des multiples figures créées dans cette région du ciel. Cette petite constellation fut officiellement imaginée par Hevelius et composée par deux triangles : un petit et un grand. Mais c'est sous sa forme la plus ancienne, déjà connue des Grecs, des Romains et des Arabes, qu'elle a survécu. Les Babyloniens l'imaginèrent sous la forme d'une charrue. Pour le grec Aratos, il s'agissait de l'île de Sicile, consacrée à la déesse Déméter. Au Moyen-âge, on y vit même la Sainte-Trinité ou la Mitre de Saint-Pierre. Etant donné que n'importe quel groupement de 3 étoiles peut être relié en un triangle, pourquoi celui-ci en particulier ? Tout simplement parce qu'il est parfaitement isocèle.



TRIANGLE AUSTRAL
Nom latin : Triangulum Australe
Pieter Theodore fut le premier à décrire ce groupe d'étoiles, officialisé plus tard par Bayer. Ce triangle, plus brillant que son homologue boréal, est presque équilatéral.



VERSEAU
Nom latin : Aquarius
Il s'agit de Ganymède, enlevé par Zeus pour servir le précieux nectar lors des banquets olympiens...et accessoirement pour assouvir les bas instincts du roi des dieux. La constellation se trouve dans la région du ciel que les Babyloniens appelaient la Mer, car de très faible luminosité et en référence aux constellations de la région toutes liées à l'univers marin. Lorsque le point vernal se trouvera dans cette constellation, dans environ 600 ans, nous aurons atteint ce que le New Age a baptisé l'ère du Verseau, ère d'harmonie et de paix.
Les étoiles :
a : Sadalmelik, "la chanceuse du roi" en arabe.
b : Sadalsud, "la plus chanceuse" en arabe.
g : Sadachbia, "la chanceuse des choses cachées" en arabe.
d : Skat, "le souhait" en arabe.
e : Albali, "le dévoreur" en arabe.
q : Ancha, "la hanche" en arabe.
Nébuleuse de l'Hélice
Nébuleuse de Saturne



VIERGE
Nom latin : Virgo
Si pour les Perses, cette constellation était celle de la Balance, la plupart des traditions y placèrent des éléments ayant rapport à la moisson. Les Grecs y virent tantôt Déméter, déesse des moissons qui tient un boisseau de blé, tantôt Astrée, fille de Zeus et Thémis. C'est la deuxième constellation la plus étendue du ciel.
Les étoiles :
a : Spica, "l'épi" en latin.
b : Zavijava, "l'angle" en arabe.
g : Porrima
e : Vindemiatrix, "le vendangeur" en latin
h : Zaniah, "la meute" en arabe.
i : Syrma, "la traînée de robe" en arabe.



VOILES
Nom latin : Vela
Constellation née du démantèlement du Navire Argo, elle représente le mât et toute la voilure du vaisseau.
Les étoiles :
g : Alsuhail, "la glorieuse" en arabe.




Retourner en haut de la page


Retourner au contenu | Retourner au menu